Grippe A(H1N1)

4 novembre 2009 | aucun commentaire(s) | par Santérégie

Ne cédez pas à la panique; soyez prêt !

Depuis avril dernier, d’innombrables informations et rumeurs circulent sur la grippe A (H1N1). Sites Internet, campagnes publicitaires, reportages télévisés et radiophoniques, articles journalistiques… Il y en a tellement qu’il peut être tentant de céder à la panique. Pourtant, c’est inutile. Pourquoi ? Parce que la panique embrouille notre cerveau et nous empêche d’agir.

L’apparition d’un tout nouveau virus : le A (H1N1)

Responsable de la grippe A (H1N1), le nouveau virus est apparu en avril, au Mexique. Ce virus, qui était alors inconnu de la communauté scientifique internationale, a fait plusieurs victimes à travers le monde en peu de jours.  Il faut dire qu’aujourd’hui les virus peuvent vite faire le tour de la Terre, car plus d’un milliard de personnes vont et viennent d’un continent à l’autre chaque année. (Et on ne parle ici que des gens qui prennent l’avion !) Évidemment, en plus de leurs bagages, les voyageurs qui sont malades transportent aussi leur virus, virus qu’ils peuvent donner aux autres à leur insu…

L’ABC de la contamination

Même s’il est nouveau, le virus de la grippe A (H1N1), qui combine des souches aviaire, porcine et humaine, se propage de la même façon que celui de l’influenza saisonnière. En bref, il se transmet lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue. Cela suffit pour propulser dans les airs des millions de gouttelettes microscopiques qui peuvent, si vous êtes dans les parages, se faufiler dans votre organisme.

De plus, il ne faut pas oublier que le virus de la grippe A (H1N1) survit aussi un certain temps sur les surfaces dures, comme les poignées de porte. Alors, si vous touchez votre visage, plus spécifiquement votre nez et votre bouche, avec vos mains souillées, vous pouvez faire pénétrer le virus dans votre système respiratoire…

La meilleure alliée contre le virus A (H1N1) : la prévention

Heureusement, il est possible de prévenir la transmission de la grippe A (H1N1) grâce des gestes vraiment très simples. Par exemple, vous devriez :

  • vous laver les mains et les ongles souvent avec de l’eau et du savon (un bon lavage dure en moyenne de 15 à 20 secondes);
  • ne pas toucher votre visage avec vos mains;
  • éviter les poignées de main (si possible);
  • utiliser des mouchoirs jetables et les mettre à la poubelle après utilisation;
  • tousser et éternuer dans le creux de votre bras (pas dans vos mains);
  • désinfecter les surfaces comme les poignées du robinet et des portes;
  • recevoir le vaccin contre la grippe A (H1N1). (La campagne de vaccination nationale est présentement en cours; consultez le site pandemiequebec.gouv.qc.ca pour en savoir plus.)

La meilleure défense contre la panique : la planification

Il existe un autre moyen de ne pas céder à la panique, et c’est la préparation. Par exemple, pendant que vous êtes en pleine forme, faites provisions :

  • de médicaments contre la fièvre et la douleur;
  • de savons pour les mains;
  • de gels antiseptiques;
  • de produits de nettoyage et de désinfection;
  • de masques de protection respiratoire;
  • d’aliments non périssables.

De cette façon, vous ne serez pas pris au dépourvu. Et que faire si, au bout du compte, vous attrapez le fameux virus A (H1N1) ? Eh bien, reposez-vous en restant tout simplement à la maison jusqu’à la disparition complète de vos symptômes (toux, fièvre, fatigue, courbatures, mal de gorge, mal de tête, diminution de l’appétit, écoulement nasal, etc.). Ainsi, vous éviterez de contaminer les autres et aurez la chance de reprendre des forces avant de retourner à vos activités !

La solution : le nouveau vaccin

Par malchance, les vaccins qui nous protègent habituellement de l’influenza saisonnière sont inefficaces contre le virus de la grippe A (H1N1). C’est pourquoi des entreprises pharmaceutiques du monde entier ont travaillé d’arrache-pied pendant des mois afin de créer des nouveaux vaccins sûrs et efficaces pour immuniser tous les gens qui le souhaitent. (Au Canada, c’est GlaxoSmithKline qui a obtenu le contrat d’exclusivité pour produire toutes les doses nécessaires.)

Puisque les vaccins contre la grippe A (H1N1) ont dû être préparés plutôt rapidement, les autorités médicales ont examiné de très près leur conception pour s’assurer de leur innocuité. Jusqu’à présent, le vaccin contre le virus A (H1N1) serait tout aussi sécuritaire que celui de la grippe saisonnière. (Selon l’OMS, les effets secondaires observés sont similaires à ceux du vaccin contre l’influenza.)

Alors, en attendant de recevoir votre vaccin, prenez grand soin de vous et respirez !


Sources :
http://www.phac-aspc.gc.ca/alert-alerte/h1n1/fs-fr_h1n1-fra.php
http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/prob_sante/influenza/index.php?faq-grippe-humaine-dorigine-porcine
http://granddictionnaire.com/btml/fra/r_motclef/index800_1.asp
http://purell.com/page.jhtml?id=/purell/include/news.inc




Rédiger un commentaire